Nous prenons acte avec satisfaction de la décision de la cour administrative d’appel de Nantes qui a confirmé l’annulation des délibérations concernant le forfait communal aux écoles privées de 2011 à 2013. La municipalité de Concarneau est donc une deuxième fois désavouée dans sa décision d’avoir augmenté de manière indécente ce forfait.

Nous n’avons eu de cesse de dénoncer et condamner ces manipulations qui ont gonflé artificiellement le forfait communal aux écoles privées depuis 2009. La justice le reconnait une nouvelle fois aujourd’hui par l’action sans relâche d’un contribuable concarnois. Flou artistique pour justifier les réévaluation des postes pris en compte pour définir le cout d’un élève, décision unilatérale d’augmenter ce forfait depuis des années par une municipalité dont nombreux sont les membres à avoir un lien avec les écoles privées soit en tant qu’enseignants, parents d’élèves, membres de l’OGEC (Organisme de Gestion de l'Enseignement Catholique) ou autre…autant de choix et de mélange des genres qui ne peuvent perdurer ! Nous attendons de la municipalité qu’elle fasse désormais preuve de transparence et qu’elle revoit entièrement sa copie. 

 

Pierre-François Bonneau, Antony Le Bras, Gaël Le Meur, Marie Le Meur, Nicole Ziegler

Conseiller(e)s municipaux Concarneau une nouvelle énergie